L’après-crise : le travail réorganisé

La COVID-19 appelle à une réorganisation du travail plus que jamais axée sur l’humain, la santé et les technologies. Avec le déconfinement progressif, les entreprises doivent trouver leur vitesse de croisière et se définir une nouvelle normalité. Mais quels seront les défis à venir et comment sera définie cette nouvelle réalité? Après discussion et analyse, voici ce que nos créateurs d’impact ont retenu.

 

Démocratisation du télétravail

Confinement obligé, les entreprises et les employés ont soudainement pris part à une expérimentation massive de ce nouveau mode de travail. La démocratisation de cette pratique a fait ses preuves : nombreux gestionnaires se rendent compte de l’efficacité de leurs équipes et des retombées positives et humaines de l’expérience. Selon l’étude Gartner, près de la moitié des travailleurs affirme ne pas vouloir retourner au bureau. Selon eux, le télétravail a augmenté leur productivité, réduit leur niveau de stress et d’anxiété ainsi que les coûts liés aux déplacements, en plus d’améliorer leur mieux-être avec la conciliation travail-famille.

Ce changement de la manière de travailler aura également des répercussions sur le recrutement en entreprise. Nous pourrons observer une diminution des barrières géographiques qui permettra d’augmenter les bassins de talents ainsi qu’une hausse de la tendance du Digital Nomad, cette nouvelle génération de travailleurs qui passent leur temps à voyager (lorsqu’on pourra) tout en travaillant à distance, soit à leur compte, soit comme pigiste.

La mobilisation des travailleurs à distance pose un défi : les gestionnaires doivent garder en tête l’importance de la culture d’entreprise, de la marque employeur et du sentiment d’appartenance des employés qui sont souvent gagent de réussite et de pérennité.

 

Mode de gestion collaboratif : naissance de réseaux ouverts

Avec le déconfinement, les entreprises quittent le mode gestion de crise, marqué par une ligne de commandement du haut vers le bas, pour s’enligner vers un mode de gestion plus collaboratif, c’est-à-dire qui fait place aux employés. Le changement ne se produira plus en vase clos. Bien au contraire, nous devons collectivement construire de nouvelles manières de faire au jour le jour pour pallier les problématiques du quotidien à venir.

Celles et ceux qui sont habitués de fonctionner dans un environnement très structuré se retrouveront paralysés devant cette nouvelle réalité. Le mot d’ordre réside dans l’inclusion, la diversité, l’agilité et l’adaptabilité. Les organisations qui utiliseront ces manières progressistes tireront leur épingle du jeu.

 

L’humain : la priorité

Ce qui était vrai ne le sera peut-être plus demain. Avec l’instabilité qui plane, l’humain doit devenir le premier filtre de décisions pour les gestionnaires d’entreprises afin de protéger leurs collaborateurs, autant psychologiquement, personnellement que physiquement. Des exemples de ces décisions de protection résident dans l’aménagement et la vision des espaces de travail, mais aussi dans les mesures de prévention sanitaires. Ces derniers devront également avoir l’amabilité d’ouvrir la convervation et de créer des vagues de reconnaissance par des mots d’encouragement afin de contrer les effets traumatisants et destructeurs causés par la crise sanitaire.

Les dirigeants devront être à l’écoute de leurs employés et faire preuve d’empathie et de transparence, tout en propulsant rapidement l’organisation sur la voie de la continuité avec une vision créative et porteuse d’espoir.

Prévoir l’avenir avec les technologies 

Devant l’impossibilité de prédire une éventuelle vague de contamination, les organisations devront implanter des technologies performantes et intelligentes pour assurer la continuité de leurs services.
La transformation numérique sera davantage imbriquée dans tous les aspects des activités organisationnelles, autant dans la main d’œuvre que dans les lieux de travail.

L'automatisation, la robotique, l’infonuagique et l’information cognitive modifieront fondamentalement le travail réalisé par les humains. Les gestionnaires devront faire preuve de leadership et d’une exécution visionnaire en mettant de l’avant des solutions facilitantes en termes de méthodes de travail, de manière qu’elles soient efficaces, collaboratives et efficientes.

 


 

Vous aimeriez déployer des technologies efficaces et des stratégies communicationnelles performantes au sein de votre ORGANISATION? Nos créateurs d’impact sont là pour vous soutenir à transiger vers des solutions numériques facilitantes.

Communiquez avec les créateurs d'impact

 


 

SOURCES

ISARTA.COM, https://isarta.com/infos/gestionnaires-et-equipes-rh-comment-gerer-le-nouveau-normal/