4 conseils simples pour rédiger et optimiser vos call-to-action

Quand il s’agit d’attirer l’attention ou d’inciter sa cible à commettre une action précise, les appels à l’action ou call-to-action, peuvent véritablement devenir des moteurs de conversion ou de trafic très efficaces. À condition, bien sûr, d’être optimisés et travaillés adéquatement.

Facile, selon vous? Pas tout à fait. Derrière ces boutons miraculeux existe une démarche bien réfléchie. Alors, comment faire pour créer des appels à l’action engageants et qui créent de bons résultats?

Voici 4 conseils pratiques qui vous permettront de bien rédiger et optimiser ces stratégies plus qu’essentielles.

 

1. Identifier et connaître votre cible

Rédiger du texte demande de s’interroger sur sa cible. Les call-to-action ne font pas exception. Pour maximiser leur efficacité, vous devez comprendre et connaître les comportements clés et les habitudes de vos personas. Qui sont-ils? Que recherchent-ils et quelles tâches
viennent-ils accomplir? En ayant en tête toutes ces informations, vous serez en mesure de faire passer votre cible à la prochaine étape de votre funnel (tunnel de conversion). Vos appels à l’action doivent s’assurer de répondre au mieux à l’expérience de votre public et ses besoins, sans quoi votre taux de conversion risque de diminuer considérablement.

 

Précision, clarté et cohérence

2. Précision, clarté et cohérence

Vous connaissez le dicton « Sur le web, il n’y a pas de deuxième chance »? Un call-to-action doit être précis, clair et cohérent. Les formules « Lire la suite », « En savoir plus » et « Découvrir plus » fonctionnent moins. Pourquoi? Car elles sont imprécises! L’important est de laisser savoir les avantages et la valeur ajoutée de votre appel. Que souhaitez-vous offrir à votre public? Une offre exclusive ou un ebook gratuit? Plus vos boutons seront ficelés et réfléchis, plus vous aurez des chances d’empocher les leads! Génial, non?

À retenir que les verbes d’action ont un pouvoir évocateur plus grand. Aussi, n’oubliez pas que la page qui suit le clic doit répondre aux attentes de votre cible.

 

3. Conception visuelle axée sur l’utilisateur

Non! Vos boutons ne devraient pas se fondre au reste de votre site web. Ils doivent se démarquer par des couleurs et des polices de caractères différentes. Attention toutefois de respecter l’identité visuelle de votre marque. Comme nous l’avons mentionné, l’ensemble de votre page doit être cohérent.

Quelques trucs existent afin d’attirer l’œil de vos visiteurs vers l’interaction que vous souhaitez engager. Par exemple, les ombrages, les couleurs contrastantes ou simplement la manière de structurer vos boutons, voire le ton employé peuvent en maximiser l’efficacité.

Conception visuelle axée sur l’utilisateur

 

4. Emplacement stratégique et organisé

Votre internaute doit trouver ce qu’il recherche rapidement. Plusieurs experts affirment que la conversion se fait mieux lorsque les appels à l’action sont placés au-dessus de la ligne de flottaison tandis que d’autres diront que c’est au milieu de la page. Il n’y a pas de recette miracle! Nous vous conseillons de faire des tests A/B. Déplacez, structurez et peaufinez vos boutons afin d’identifier celui qui répond le mieux à vos objectifs marketing.

 


 

Si vous souhaitez être accompagné par l’un de nos professionnels en design et rédaction UX, faites appel à nos services. Il nous fera plaisir de vous épauler dans cette étape importante de votre projet.

Contactez-nous